changement climatique

...now browsing by tag

 
 

Copenhague

Saturday, December 5th, 2009

La première journée du sommet sur les changements climatiques à Copenhague, au Danemark, aura lieu lundi. L’enjeu de ces journées est de trouver un accord, entre tous les pays du monde, pour réduire les émissions de CO2 responsables du réchauffement climatique.

ue

D’où ça vient ?

Le mot « climat » vient du grec « klima» qui signifie « inclinaison d’un point de la Terre par rapport au Soleil ». Le climat est donc un ensemble de phénomènes météorologiques qui s’appliquent à une région du globe. Il n’existe pas un climat mais plusieurs climats : en France, le climat est tempéré, soit froid l’hiver et chaud l’été ; au Brésil, il est tropical, soit humide et chaud et enfin au Groenland, il est polaire, soit glacial ! Mais depuis plusieurs années, les climatologues s’accordent tous à dire que le climat se réchauffe, et que ce réchauffement est principalement lié aux activités des hommes.

usinepollueTu as déjà entendu ou lu ces mots : réchauffement, ultimatum, CO2, gaz carbonique, fonte des glaciers, effet de serre, environnement… Du 7 au 18 décembre se tiendra à Copenhague la 15e conférence des Nations unies sur les changements climatiques.

Un sommet où se réuniront experts climatiques et responsables politiques pour parler des émissions de gaz à effet de serre qui sont en grande partie responsables du réchauffement de notre planète.

Ce sommet sera aussi l’occasion de conduire presque tous les pays du monde à signer un nouveau traité international, car celui de Kyoto prend fin en 2012. En 1997, 174 pays avaient adopté le protocole de kyoto, dont la France. Ces pays s’engageaient à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 5,2 % en 2012 par rapport à 1990. Les États-Unis, qui sont le premier émetteur de CO2 par habitant, n’avait pas adopté cet accord.

Réduire ces émissions à effet de serre supposait donc d’adopter de nouveaux comportements, car l’homme est en partie responsable de ce réchauffement. Comme celui de réduire l’utilisation de la voiture, d’économiser de l’énergie, de stopper la déforestation ou de trouver des solutions pour empêcher les usines de polluer.

icebergAujourd’hui, cette réduction des émissions de CO2 n’est pas atteinte. Les effets du réchauffement progressent, comme la fonte de la banquise, l’élévation des températures ou la hausse du niveau de la mer. Parmi les signataires, il y a les bons et les mauvais élèves. La Chine est devenue le premier émetteur de CO2 de la planète. Contrairement à la France, bien que située derrière l’Allemagne et la Grande-Bretagne, qui a déjà dépassé son objectif, avec une réduction de ces émissions de 5,5 % entre 1990 et 2007.

Le rendez-vous de Copenhague est très important, car à la fin de ces journées, les chefs d’États signeront peut-être un nouveau traité pour éviter que la planète ne surchauffe ! Ce qui suppose de réduire les émissions mondiales de gaz d’au moins 80 % par rapport au niveau de 1990.

Autant dire qu’il y a du pain sur la planche, car moins polluer et consommer différemment supposent de modifier notre façon de vivre. Et les pays les plus pauvres n’ont pas les mêmes possibilités que les pays les plus riches. Néanmoins, tous ces changements pourraient être facilités si les dirigeants de la planète réussissaient à s’entendre à Copenhague.

Et toi, qu’en penses-tu ?

Pour en savoir plus :

Le site du somet de Copenhague

Des infos sur le réchauffement et sur l’état de notre planète