L’étranger

...now browsing by tag

 
 

Mot du jour : étranger

Thursday, January 7th, 2010

Il y a cinquante ans, Albert Camus disparaissait, victime d’un accident de voiture. Cet écrivain français, philosophe et auteur de pièces de théâtre, a écrit des ouvrages qui ont fait le tour du monde, comme “La Peste” ou “L’Étranger”. La modernité de son œuvre lui a valu de recevoir, en 1947, le prix Nobel de littérature, alors qu’il était seulement âgé de 44 ans.

camusen1957

Albert Camus, en 1957, à qui l’Académie suédoise vient d’attribuer le prix Nobel de littérature. (©Photo AFP)

D’où ça vient ?

Le terme étranger vient du mot étrange, qui est issu du latin extraneus, dont la signification est extérieur. Un étranger, c’est une personne qui est d’un autre pays. C’est aussi un individu qui ne fait pas partie d’un groupe ou d’un milieu. En Afrique, on appelle « étranger » l’invité de passage que l’on se doit d’accueillir dans sa maison quelques jours. Enfin, L’Étranger, c’est le titre du premier roman d’Albert Camus. Publié en 1942, ce livre a été vendu à plus de sept millions d’exemplaires à travers le monde.

Que dit l’@ctu ?

C’est presque sûr, tu croiseras Albert Camus sur le chemin de tes études ! Cet auteur célèbre est étudié au lycée, parfois même au collège. Ses livres les plus connus sont L’Étranger et La Peste. De l’Italie au Japon, il est aussi un des écrivains français les plus étudiés et lus. Aujourd’hui, on célèbre, dans toute la France, le cinquantième anniversaire de sa disparition.

Albert Camus naît en Algérie, le 7 novembre 1913. Il est issu d’un milieu très pauvre. Son père est tué à la guerre en 1914. Sa mère est femme de ménage, et ne sait ni lire, ni écrire. Très vite, il est repéré par son instituteur qui l’aidera à poursuivre ses études. Il choisira la philosophie, qu’il enseignera. En 1942, installé à Paris, il rejoint Combat, un journal clandestin de la Résistance. La même année, il publie son premier roman, L’Étranger« L’histoire d’un homme qui, sans aucune attitude héroïque, accepte de mourir pour la vérité ».

Une vérité que notre auteur chérissait. Il disait d’elle qu’elle était à construire comme l’amour ou l’intelligence. Une façon de penser la vie, à la fois avec le cœur et l’esprit. Ce qui rendait ses livres et ses romans d’autant plus accessibles. Un humanisme qui lui valu de recevoir, en 1947, le prix Nobel de littérature, alors qu’il était seulement âgé de 44 ans. Il disparaîtra, trois ans plus tard, le 4 janvier 1947, dans un accident de voiture.

Le président de la République a récemment proposé de transférer les cendres de l’écrivain français au Panthéon, à Paris, près de celles de Victor Hugo, de Marie Curie ou d’Émile Zola. Car ce monument national est le lieu où sont déposés les restes des hommes et des femmes qui représentent la France.lourmarinbis

Une proposition qui a suscité de nombreuses oppositions. En effet, beaucoup pensent que la place d’Albert Camus – qui n’aimait pas les honneurs – est au cimetière de Lourmarin, dans le Vaucluse.

À l’endroit où il repose, tout près de la Méditerranée.

L’absurde, c’est la raison lucide qui constate ses limites.

signature

The cult of the outsider

Monday, August 3rd, 2009


albertcamusMean, moody and alone. What is the appeal of the outsider? The laureate of the cool teenager, Albert Camus, is having all his novels republished …

(This is an edited version of the article by Sean Coughlan first published in the BBC News Magazine on 7.7.2006)

Albert Camus, French writer and one of the youngest people to have won a Nobel prize for literature, is making a comeback.

Penguin are releasing all his novels – and his most-famous work, The Outsider (L’étranger), was recently voted as the most significant “watershed” book.

It’s the original rebel novel about the confusion and alienation of a young man in a dishonest and random world. Written in the 1940s, it was the predecessor of a whole line-up of rebels and outsiders.

In literary terms, Camus’s posthumous success reflects his ability to still feel modern, says Robin Buss, who has translated the new versions.

First lonely teen

A book such as The Outsider “struck an entirely new note, it was something very original”, he says.  And it has managed to retain its sense of immediacy. There is something resolutely cool about the storytelling – dispassionate and to the point. camusshirt

This sense of style extended beyond books. Camus was also a goalkeeper, playing in Algeria, where he had been born. And, as part of the fashion for replica football strips, there is a range of Football Philosophy shirts – with Camus the number one. Mark Perryman, who runs the firm, says they have sold about 5,000 Camus football shirts, carrying the quote: “All that I know most surely about morality and obligations I owe to football.”

There’s no escaping that Camus has a particular appeal.

camus

  • Born 1913 in Algeria, his father died in World War 1
  • Edited underground French Resistance newspaper
  • Major works: The Outsider, The Plague, The Fall, The Rebel
  • 1957 awarded Nobel Prize for Literature
  • 1960 died in a car crash near Sens, north-eastern France

HERE ARE SOME COMMENTS MADE ABOUT THE ORIGINAL ARTICLE

Meursault passionately believed in living what he considered to be the truth and was certainly no confused adolescent. It is mentioned in the book that Meursault has previously gone through a philosophical process in reaching his conclusions about the world. Conclusions that are not necessary shared by Albert Camus, the writer and his creation are not the same man.

The novel was not aimed at alienated teenagers but at those people concerned with securing value in a world with nothing to guarantee values. The theme of The Outsider fitted nicely with the philosophical projects of the left-wing intellectuals of the day, notably Jean-Paul Sartre who’d attempted to capture the subject less sucessfully in his own novel ‘Nausea’. Albert Camus Society UK, London

If L’Etranger changes your life, try the Myth of Sisyphus. It still gives me goosebumps reading those last sentences. Nick Thomas, Denver

I read this book in my late teens along with La Peste (en Français of course for extra cool points!) and it really made a difference. Michael, Sheffield

It’s wonderful, although my favourite Camus is his non-fiction ‘The Rebel’ (‘L’Homme Revolté’) Doc M, Glasgow

Definitely has the same appeal to young women. I read it for French A Levels in the Seventies and it was the most fascinating book of my school days. Gina, Germany

Un petit résumé!

Monday, June 22nd, 2009

Continuez à lire <<L’Étranger>>.
Travaillez sur les feuilles lilas (vocabulaire et phrases pour les essais).
Entamez les exercices sur les adjectifs dans le petit bouquin jaune.
N’oubliez pas la ‘traduction’ du texte sur la drogue.
Jetez un coup d’oeil au site <<Scholar>>.
Regardez mon petit JT!
N’oubliez pas d’apporter vos CDs à la classe!
Allez!