racisme

...now browsing by tag

 
 

Immigration

Wednesday, September 16th, 2009

Le décret permettant de procéder à des tests ADN sur les personnes demandant à être rapprochées de leur famille vient d’être enterré par le ministre de l’Immigration, Éric Besson.

D’où ça vient ?
Immigration vient du latin migrare qui signifie « changer de résidence ». L’immigration, c’est l’entrée dans un pays de personnes étrangères (des immigrés) qui viennent s’y installer pour trouver du travail et une meilleure qualité de vie.

Que dit l’@ctu ?
adnLes tests ADN au placard ! Le ministre de l’Immigration, Éric Besson, a renoncé, dans un récent entretien, aux tests ADN pour le regroupement familial. Plus simplement, il s’agit, pour un étranger qui désire retrouver sa famille en France, de prouver ses liens de parenté par un test génétique. Un examen bilogique qui permet de déterminer s’il existe ou non un lien de parenté entre les personnes testées.

Cette mesure, permettant le recours aux tests génétiques, avait été adoptée en 2007, dans la loi sur la maîtrise de l’immigration. Les sages – les membres du Conseil constitutionnel – avaient validé cette proposition en l’encadrant de règles strictes, comme celle d’autoriser seulement la mère de l’enfant à demander ce genre de test pour obtenir un regroupement familial et de garder secret les résultats.

Cette proposition avait été très mal accueillie au sein du monde associatif et de la classe politique. Fadela Amara, l’actuelle secrétaire d’État chargée de la Politique de la ville, avait jugé « dégueulasse » ce recours aux tests ADN, car il portait atteinte à la vie privée des gens et créait un climat de méfiance en associant le candidat au regroupement familial à un fraudeur. Une pétition demandant sa suppression avait même été lancée par le journal Charlie hebdo et par SOS Racisme.pasadn

Aujourd’hui, le ministre de l’Immigration renonce à cette mesure très critiquée, même si le gouvernement auquel il appartient s’est prononcé, il y a à peine un an, pour son application. Par conséquent, cette proposition sera à nouveau débattue au Parlement. Une victoire pour de nombreuses associations antiracistes et de défense des droits de l’homme.

Retrouve, cette semaine, notre dossier surl’immigration avec de nouveaux mots du jour !

Bénédicte Boucays (Photo AFP/ Jean Ayissi)

L’article suivant est apparu le 13 fevrier 2006:

Accueillir des étrangers « utiles »

Les règles de l’immigration risquent de changer : le gouvernement propose un projet de loi facilitant l’arrivée d’étrangers, dans la mesure où ils sont utiles pour la France.

Un étranger qui s’installe en France est un immigré. Souvent, il a quitté son pays à cause de la pauvreté ou de la guerre. Mais pour vivre en France, il doit avoir une autorisation. Pour cela il faut avoir un travail, un logement ou dans certains cas être marié avec un (e) français(e), … Il leur faut constituer undossier, c’est souvent long et compliqué et de nombreuses demandes sont rejetées. De nombreuxregroupement-familial-en-europeétrangers vivent sans cette autorisation, on les appelle les « sans-papiers ». Pour le gouvernement actuel, cette situation engendre de nombreux problèmes : alors depuis 2003, de plus en plus de sans-papiers sont arrêtés et reconduits chez eux…
Pourtant,selon le gouvernement, la France a besoin des immigrés, car il manque des travailleurs dans certaines professions : la mécanique, la restauration, les travaux publiques.Il n’y a pas non plus assez de sage-femme, d’infirmières … Le gouvernement veut donc pouvoir choisir les personnes qui entrent sur son territoire. Avec ce projet de loi, les immigrés devront avoir des savoir-faire particuliers pour venir en France. Par ailleurs, il veut freiner «le regroupement familial » : lorsqu’un étranger a des papiers et fait venir sa famille

Le mot du jour : polémique

Monday, September 14th, 2009

Dans une vidéo, diffusée jeudi par Le Monde.fr, le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, tient des propos polémiques et dérape.

D’où ça vient ?
Polémique vient du grec polemikos qui signifie « relatif à la guerre ». Une polémique, c’est un débat vif et agressif. On dit aussi d’un propos qu’il est polémique quand il revêt un caractère agressif et violent.

Que dit l’@ctu ?
hortefeux« Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes », lance Brice Hortefeux, le week-end dernier, à une militante, alors qu’il venait de poser avec un militant d’origine maghrébine lors de l’université d’été de l’UMP*, le parti politique auquel il appartient. Depuis, la polémique enfle. La vidéo, diffusée jeudi par Le Monde.fr, a été regardée par des milliers d’internautes. Une bourde qui n’a pas échappé aux journaux étrangers et qui a fait le tour du monde.

Aujourd’hui, le ministre de l’Intérieur fait face aux appels à la démission. Deux pétitions ont été lancées : l’une par le journal Charlie hebdo, l’autre par le Mouvement des jeunes socialistes (MJS).bouton-hortefeu_01

Par ailleurs, de nombreuses personnalités de gauche ont été choquées par ces propos qu’elles ont qualifiés de racistes. A contrario, ses proches et une bonne partie de la droite ont pris sa défense, en mettant en avant ses « blagues » et sa façon de parler « très directe ». Lire la suite>>

Bénédicte Boucays

* UMP : Union pour un mouvement populaire.