rentrée

...now browsing by tag

 
 

Rentrée 2009 : le témoignage d’une institutrice

Thursday, September 3rd, 2009

Catherine Cauet est directrice de l’école maternelle de Damery (petite ville de 1600 habitants dans la campagne Champenoise dans la Marne).

Dans son école rurale de seulement 3 classes, soit 65 élèves, Catherine Cauet est directrice et aussi institutrice. Elle est en charge de la classe des “petits” de 3 ans.

Dans son témoignage, elle évoque notamment la gestion des émotions des enfants, les pleurs, la séparation avec les parents, le stress…

rentree-pleurs
Parfois ce sont les parents eux-mêmes qui versent une larme, c’est même “parfois plus dur pour eux“.

Certains bambins sont d’ailleurs “allergiques à l’école“. Sur la grippe A, et les consignes “anti-bisou”, notre invitée estime qu’il faut rester vigilant.

Écoutez audio-headset Le témoignage de Catherine Cauet , à quelques heures de la rentrée (3’42”)

Cliquez ici, et puis sur le lien player_play2 sur la page de France Info.

Une rentrée sans fouille ni portique de sécurité

Thursday, September 3rd, 2009

Le gouvernement avait évoqué au printemps la mise en place de portiques de sécurité à l’entrée des collèges ou des lycées. Il avait promis la fouille des élèves, et finalement pas grand chose ne va être appliqué à partir d’aujourd’hui : ce n’est donc pas la rentrée des portiques…

lyceeLe contexte n’est pas anodin. Nous sommes le 28 mai, peu avant les élections européennes, plusieurs faits divers viennent de troubler certains établissements et Nicolas Sarkozy prononce un discours sécuritaire assez ferme à l’Elysée. C’est notamment à cette occasion qu’il avait dit qu’aucune cave ne devait rester sans surveillance et pour les écoles, même durcissement. Nous allons sanctuariser les établissements scolaires, il n’est pas question de tolérer la présence d’armes dans les établissements scolaires (…) Les personnels de direction recevront une habilitation qui leur permettra de faire ouvrir les cartables et les sacs”, avait-il insisté.

Sauf que, plus de trois mois plus tard, le principal syndicat des chefs d’établissements, le SNPDEN, ne voit aucun changement pour cette rentrée. Pour Philippe Tournier, il n’y a eu ni loi, ni décret, ni circulaire sur le sujet.

Concernant les portiques, les proviseurs ne regrettent rien. Le principe des fouilles aurait dû être intégré dans la loi Estrosi sur les bandes, mais finalement il a disparu. Quant au code de la paix scolaire dont Xavier Darcos a maintes fois parlé, c’est l’arlésienne de l’Education nationale, pour le syndicat !

Il reste tout de même une mesure qui va être appliquée cette année, en particulier dans l’académie de Créteil. Son recteur Jean-Michel Blanquer vient de recruter des équipes mobiles de sécurité. Il s’agit en fait de cinq équipes de dix personnes qui peuvent intervenir à la demande, dans toute l’académie, lorsqu’un chef d’établissement a besoin d’aide pour rétablir l’ordre. Ils sont en contrat à durée déterminée d’un an, renouvelable.

Alors, que faut-il pour améliorer réellement la sécurité des établissements scolaires ? Pour Eric Debarbieux, qui préside l’Observatoire international de la violence à l’école, s’il y a eu onze plans de lutte contre la violence à l’école en quinze ans, il n’y a rien à regretter concernant ces annonces du printemps.

Pour écouter : audio-headset Aucun texte ne vient encadrer les fouilles à l’école, explique Philippe Tournier du SNPDEN (0’57”)

audio-headset Sur les équipes mobiles de sécurité, les précisions du recteur de l’académie de Créteil, Jean-Michel Blanquer  (1’28”)

audio-headset Il ne faut pas pour autant nier l’existence de la violence, explique Eric Debarbieux (2’28”)

Cliquez ici, puis sur le lien player_play2 sur la page de France Info correspondant à l’audio-clip.